Aller au contenu principal
x

Aides financières à la mobilité

Partir étudier ou en stage à l’étranger peut, pour certaines destinations, représenter un coût non négligeable. Afin que l’aspect financier ne constitue pas un obstacle à votre projet de mobilité internationale, plusieurs aides financières au départ vous sont proposées.

Vous pouvez être candidat à différents types d’aide en remplissant un dossier unique. L’octroi de ces aides dépend de différentes conditions

  • Aides du Ministère de l’Éducation nationale : être boursier sur critères sociaux du Crous ou bénéficiaire d'une allocation d'études (incompatible avec une inscription en DU) ;
  • Aides du Conseil Régional d’Ile-de-France : avoir un quotient familial (revenu brut global divisé par le nombre de parts) inférieur à 19 190 € (revenu brut global divisé par le nombre de parts) ou un revenu inférieur à 8.745,12€ (si avis d'imposition de l'étudiant) ;
  • Aides Erasmus : réaliser un programme d’échanges ou un stage dans un pays éligible au programme Erasmus Les 28 Etats membres de l’Union européenne, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Serbie, la Turquie, l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine ;
  • Aides spécifiques de l’université dans laquelle vous êtes inscrit (ci-dessous).

Remarques générales

  • Pour les aides dans le cadre d’un stage, il faut l’avoir trouvé pour être candidat à une aide ;
  • Le montant mensuel des aides est variable chaque année en fonction des fonds proposés ;
  • Les aides ne sont versées qu’à réception de votre attestation d’arrivée (avec rétroactivité). Il faut donc prévoir un budget conséquent pour financer le début de son séjour.

Aides spécifiques proposées aux étudiants inscrits à l’UPEC

L’IAE- campus UPEC-  communique dans ses newsletters internationales les appels à candidatures de la Direction des relations internationales pour postuler en ligne à une aide financière dans le cadre d’un départ en programme d’échanges ou en stage :

  • Aides du FSIE : uniquement en Europe et si le quotient familial est inférieur à 19 990 euros
  • L’IAE verse une allocation complémentaire aux aides de la Direction des relations internationales afin de garantir une aide minimale mensuelle aux étudiants dont le quotient familial est inférieur à 19 190 €. Sous ces conditions de ressources financières, tout étudiant a la garantie d’obtenir une aide financière s’il est sélectionné pour partir étudier en programme d’échanges. Le montant de l'aide minimale mensuelle en 2018/2019 : 300 euros
  • Pour les destinations Serbie et Géorgie : Les étudiants bénéficient d’une bourse à hauteur de 700€ par mois et le remboursement de frais de voyage.
  • Aide de l’UPEC : non boursiers et quotient supérieur à 19 990 euros

L'attribution d'une des aides résulte à la fois des conditions d’éligibilité indiquées, de la disponibilité des fonds proposés et du classement de votre dossier (réalisé sur la base de vos résultats académiques et de la qualité de votre projet).

Aides spécifiques proposées aux étudiants inscrits à l’UPEM

Les dossiers de demandes de bourse doivent être retirés et déposés au Service des Relations Internationales-Enseignements (Maison de l’étudiant – bureau C01).

  • Bourse mobilité de l'enseignement supérieur Eramsus + - Commission Européenne
  • Aide régionale à la mobilité internationale des étudiants "Bourse mobilité IDF"
  • Aide à la mobilité internationale - Ministère (MENESR)
  • Bourse de mobilité internationale de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée (Bourse SRI-UPEM)
    Durée : de 1 à 10 mois
    Montant : 150€ par mois
    Condition : ne bénéficier d'aucune autre aide financière


Les informations complémentaires et les dates limites de dépôt des dossiers sont indiquées sur le site de l'UPEM : Lien

Autres aides

Vous pouvez trouver d’autres sources de financement par vous-même en vous adressant à votre mairie, votre conseil général, des associations


Mis à jour le 25/10/2019 17:27