Aides financières à la mobilité

Partir étudier ou en stage à l’étranger peut, pour certaines destinations, représenter un coût non négligeable. Afin que l’aspect financier ne constitue pas un obstacle à votre projet de mobilité internationale, plusieurs aides financières au départ vous sont proposées.

Cette aide est destinée à soutenir la mobilité internationale des étudiants qui souhaitent suivre une formation supérieure à l'étranger dans le cadre d'un programme d'échanges ou effectuer un stage international. Cette formation ou ce stage doit s'inscrire dans le cadre de leur cursus d'études.

Elle se présente sous la forme d'une aide complémentaire à la bourse sur critères sociaux, pour les étudiants qui en sont bénéficiaires. La mensualité s'élève à 400 euros pour 2013-2014. La durée du séjour aidé de l’étudiant à l’étranger ne peut être inférieure à deux mois ni supérieure à neuf mois consécutifs.

Les bénéficiaires de cette aide, qui fait l'objet d'un contingent annuel, sont sélectionnés par l'UPEM.

L’IAE communique dans ses newsletters internationales sur les dispositifs mis en place pour une aide financière dans le cadre d’un départ en programme d’échanges ou en stage.
 
Vous pouvez ainsi être candidat à quatre types d’aides :
  • Aide Erasmus de la Commission européenne (études/stages) : les 27 Etats membres de l’Union européenne, la Croatie, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Turquie
  • Aides de mobilité pour étudiants boursiers – BMB
  • Aides du Conseil Régional d’Ile-de-France – BRI
  • Bourse Qualité Enseignement de l’UPEM – BQE
Autres aides
 
Vous pouvez trouver d’autres sources de financement par vous-même en vous adressant à votre mairie, votre conseil général et autres collectivités territoriales.
 
Renseignez-vous près de chez vous !
Exemple : Le "mobil'études 77", géré par le Conseil Général de Seine et Marne
 
shadow
Imprimer cette page