Master 1 - Management du sport

Objectifs de la formation

La formation vise à doter les étudiants des outils leur permettant de gérer des organisations (entreprises privées, service des sports des collectivités territoriales, fédérations sportives ou leurs organes déconcentrés), d’administrer les pratiques, le spectacle (événementiel) ou la communication par le sport.

Grâce à son double rattachement (IAE et STAPS), le master inscrit la formation au cœur des sciences de gestion, tout en valorisant une analyse sociologique, politique et historique du sport centrée sur les logiques d'acteurs et la relation des grands projets sportifs métropolitains.

Les effectifs sont d’environ 25-30 étudiants par promotion, ce qui permet une pédagogie active et un bon niveau d’encadrement des travaux personnels.

Organisation de la formation

La formation est organisée à plein temps. Les cours se déroulent à Créteil de mi-septembre à mi avril :

  • En Master 1 : 440 h de cours + stage ;
  • En Master 2 : 400 h de cours + stage + mémoire.

Des étudiants en formation continue peuvent également suivre le Master dans le cadre d’une reprise des études.

Période en entreprise/organisation

En master 1, un stage de 5 mois est à réaliser. Il est de 6 mois en master 2. Il doit permettre à l’étudiant de mobiliser les connaissances acquises au cours de l’année.

Approche pédagogique

Le programme des enseignements (440 h en M1 et 400 h en M2) a été défini et est assuré par des universitaires et des professionnels. Il répond à la fois aux exigences académiques d'une formation universitaire de ce niveau et aux attentes des secteurs professionnels (organismes publics et privés du sport, entreprises). Notre objectif est de former des professionnels aptes à intégrer différents secteurs du management même s’il s’agit surtout de déployer des projets et des missions dans le champ des acteurs économiques, territoriaux et politiques du sport.

Le M1 est pour moitié fondé sur un tronc commun avec les autres mentions de l'IAE (les contenus sont communs mais pas nécessairement mutualisés), reprenant ce que nous identifions comme les compétences fondamentales à détenir dans le domaine du management, toutes indispensables à une bonne intégration dans la vie active ou à la poursuite d’études : comportements humains dans les organisations , anglais, management stratégique, management des systèmes d'information, pilotage de la performance et contrôle de gestion, réalisation d'un diagnostic organisationnel, management de projet et entrepreneuriat, management de la RSE.

Au-delà des contenus en management, la formation fait une large place aux sciences humaines et sociales, ainsi qu’au droit. Dans le contexte de reconfiguration et d’extension des territoires urbains, le sport remplit une fonction structurante comme marqueur symbolique et comme empreinte matérielle. C’est donc une dimension politique impulsée par des logiques de programmation qu’il s’agit de questionner. Aujourd’hui, force est de constater que les acteurs intervenant en amont puis dans la mise en œuvre de ces politiques s’inscrivent dans de logiques différentes dont la conciliation suppose des dispositifs spécifiques. Ainsi, l’organisation d’un événement sportif (de portée internationale par exemple JO, Championnats du Monde ou d’Europe) suppose une coordination des acteurs privés et publics par un opérateur (type GIP).

Les grands événements ou les grands équipements sont les éléments les plus visibles, mais l’articulation des acteurs publics et des opérateurs privés est aussi mobilisée à l’occasion d’événements moins visibles, mais censés profiter à l’image et à la vitalité des territoires où ils se déroulent (comme par exemple Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, course de chiens de traîneaux mobilisée pour la communication des collectivités territoriales). Ces deux exemples montrent bien que les différents acteurs s’inscrivent dans des échelles administratives, territoriales et politiques différentes selon les projets. Il reste que leurs logiques et intérêts réciproques doivent être compris par les futurs managers du secteur pour qu’ils puissent agir efficacement au sein des organismes être porteurs d’innovation en termes de projets territoriaux.

Les deux années de master visent à doter les étudiants d’outils qui rendent leur pratique professionnelle de futurs managers à la fois pertinente dans les techniques du management et réflexive sur la place du sport dans les transformations contemporaines. Pour ce faire, le projet pédagogique privilégie l’approche pluridisciplinaire visant à expliciter une vision systémique des enjeux relatifs au sport, tout en l’ancrant dans les sciences de gestion.

Programme

Le programme regroupe des enseignements transversaux couvrant les fondamentaux de la gestion ainsi que des cours de spécialité en management du sport. Au cours de l'année, les étudiants participent à la réalisation d'un projet collectif au sein d'un groupe de 4 à 5 étudiants. Les objectifs de ces projets sont de renforcer les compétences d'ordre professionnel des étudiants par la réalisation d'actions reconnues par les entreprises. Ils sont validés par un rapport et une soutenance. Par ailleurs, chaque étudiant prépare un travail individuel qui consiste à faire un diagnostic organisationnel sur une situation professionnelle. Ce travail fait également l'objet d'une soutenance.

Master 1 - Management du sport

1er semestre / U.E. 1 : Fondamentaux du management
Titre Heures ECTS Enseignant
Communication 10,0 1,0 Yann Descamps
Communication 11,0 1,0 Renaud Laporte
Communiquer à l'écrit et à l'oral (e-learning Voltaire) 1,0
Droit du travail et droit social 28,0 3,0 Brigitte Blum
Fiscalité approfondie 14,0 2,0 Keven Marques
Gestion des Ressources Humaines 21,0 2,0 Julien Jouny-Rivier
Management de la Responsabilité sociale des entreprises 21,0 2,0 Frédérick Michea
Management du sport 30,0 3,0 Thierry Pijulet
Marketing 21,0 2,0 Thierry Pijulet
1er semestre / U.E. 2 : Sport et dynamiques métropolitaines
Titre Heures ECTS Enseignant
Anglais 25,0 3,0 Come Martin
Connaissance des publics du sport, démographie et géographie du sport 14,0 2,0 Vérène Chevalier
Espaces urbains, espaces sportifs : perspective sociologique 14,0 2,0 Olivier Pégard
Introduction aux mondes urbains 14,0 2,0 Laurent Coudroy de Lille
Sport et développement durable 14,0 2,0 Olivier Pégard
Sport et économie politique : production, distribution, consommation 14,0 2,0 Catherine Tourre-Malen
2nd semestre / U.E. 3 : Fondamentaux de la gestion
Titre Heures ECTS Enseignant
Comportements humains dans les organisations / audit organisationnel 24,0 3,0 Julien Jouny-Rivier
Comptabilité 14,0 2,0 Arnaud Demeulmeester
Contrôle de gestion 24,0 3,0 Roger Léopold Njiki
Management stratégique 24,0 3,0 Rémi Jardat
Systèmes d’information 12,0 2,0 Azzedine Al Faidy
2nd semestre / U.E. 4 : Sport et logiques d’acteurs
Titre Heures ECTS Enseignant
Droit du sport 20,0 2,0 Mélanie Vay
Economie du sport 14,0 2,0 Thierry Pijulet
Histoire des sports modernes 20,0 2,0 Taieb El Boujjoufi
Regard sociologique sur les acteurs et leurs logiques 18,0 2,0 Taieb El Boujjoufi
2nd semestre / U.E. 5 : Pratiques professionnelles
Titre Heures ECTS Enseignant
Anglais 25,0 3,0 Come Martin
Management de projet, projets collectifs et entreprenariat 9,0 2,0 Thierry Pijulet
Stage 4,0

Admission

La formation est accessible aux titulaires de 180 crédits ECTS (Licence, Licence professionnelle, 1ère année d'école de commerce), notamment dans les domaines de la gestion et des STAPS.
Les étudiants sont admis à la formation pour les deux années du master, sous réserve de validation du M1.

Aucun dossier de candidature ne sera expédié par voie postale ou ne pourra être retiré au secrétariat. Il devra obligatoirement être téléchargé depuis ce site.

Les candidatures sont font depuis la plateforme de l'UPEC. 

https://candidatures.u-pec.fr

Mot clé : STAPS
Choix d'un diplôme : STAPS: Management du sport-Dynamique métropolitaine et logique d'acteurs

Session 1 : 11 avril au 17 mai 2016

Session 2 : 17 mai au 26 juin 2016

 

Plannings des classes :
n/a

Poursuite d'études et mobilités internationales

Les compétences visées par cette première année de master sont multiples mais toutes indispensables à la poursuite d’études en deuxième année de master et la préparation d'une bonne intégration dans la vie active. Il s’agit aussi bien de savoirs (méthodes et concepts fondamentaux de la gestion), de savoir-faire (maîtrise des aspects techniques des métiers du sport, gestion de projet, ouverture internationale) que de savoir-être (rigueur, autonomie, esprit d’initiative, adaptabilité, sens du travail en équipe et des responsabilités, aptitude à la prise de décision et à la synthèse analytique, management d’équipe).

Par ailleurs, une ouverture internationale est possible pour les étudiants en formation initiale dans le cadre des programmes d’échanges européens Erasmus-Socrates, sur un semestre d’études ou pour une année de césure.

Mis à jour : jeu, 26/05/2016 - 07:50
shadow
Imprimer cette page